Deux ailes

Deux Ailes a entamé sa trajectoire il y a 25 ans cette année.
L’atelier Laurent Beyne construit la base, la matrice, lors des dix premières années puis Deux Ailes  s’applique à la maturation et au développement du projet les quinze années suivantes.
Notre méticuleuse progression est la radiographie complexe de nos priorités, de nos convictions et au final de nos choix.
Ceux-ci s’expriment en filigrane dans la chair de nos pièces : comme la pureté du cristal de diamant est l’enfant impossible du chaos, le verre, la lumière et l’accidentalité des choses sont les trois enfants de l’eau et du feu.
Ils sont la base matérielle de nos objets, issus eux-mêmes d’un chaos entre expérience et maîtrise, invention et application.
Avant de vous laisser découvrir les images sans voix , ni mots  de notre site, je voudrai rappeler que la lampe, qui n’est là que pour remplacer le soleil quand il s’absente, est l’objet symbolique de nos maisons.
Petit soleil humain, la lampe est l’objet spirituel de la maison, l’altitude du projet renvoie à l’altitude de la tâche.
Dessiner une lampe c’est inventer un petit soleil local pour des êtres humains.
Fabriquer une lampe, digne de sa fonction en pleine période d’interrogation civilisationnelle revient à choisir entre le marketing et l’authenticité génésique de l’objet, entre la facilité et la difficulté, entre l’aridité et la générosité de l’objet, Deux Ailes a choisi. Voici notre résultat en 2010.